•  

    Histoire du Jumelage entre Roissy en Brie et Barmstedt

     Le contact avec la ville de Barmstedt a commencé par la rencontre de Joelle Ecke (française mariée avec un allemand de Barmstedt) et Hedine Meier-Stehken représentante des échanges scolaires et culturels de Barmstedt.

    Les deux villes se sont alors rapprochées en mai 1980, le jumelage a été célébré à Roissy en Brie et en Juin 1980, les cérémonies avaient lieu à Barmstedt.

    Les évènements se sont succédés :

    - tournois de tennis de table , ici et là bas

    - rencontres des groupes de twirling baton de Roissy et de Barmstedt.

    - rencontre des collèges de Roissy avec le collège Chemnitz de Barmstedt.

    - rencontres des chorales Achoripsis avec le KirchenChor

    Comme était importante cette rencontre entre les anciens combattants de Roissy avec leurs homologues de la Vdk, les anciens adversaires..

    Avec ses rencontres l'objectif du jumelage , l'information , une meilleure connaissance les uns des autres était atteint.

    "Nous souhaitions au départ que les Français connaissent les Allemands autrement".. (Hedine Meier-Stehken )

     Des "Jeux Sans Frontières" se sont déroulés en 1991 et en 2000. Une activité qui inclut les autres villes jumelées

    (Colwyn Bay  est jumelée avec Roissy, comme Oakham et Midelfart sont jumelées avec Barmstedt).

    Le 850eme Anniversaire de Barmstedt

    Au nombre des rencontres marquantes appartient la rencontre de 1990 , pour célébrer les 850 ans de Barmstedt, quand le groupes de l'Amicale Antillaise, et L'Amicale des Roisséens du Massif Central sont venus danser et animer la ville de Barmstedt.

    Plus de 400 personnes impliquées dans les festivités..

    Le Carnaval

    Et le carnaval, une institution de longue date à Barmstedt, certains pensent que le carnaval de Roissy a pris des sources d'inspiration à Barmstedt..

    A Barmstedt c'est très animé, défilé des chars, personnes costumées, des particuliers posent une table devant chez eux et invitent à prendre un verre ou à manger un gateau.. (Carnaval , pas bon pour le régime) ,..

     


    9 commentaires
  • Soit 801 Kilomètres

    5 commentaires
  • Soit 828 Kilomètres

    4 commentaires
  • 959 Km soit près de 12 heures.. Barmstedt est proche du Danemark, la limite est à Flensburg, un peu au nord.

    votre commentaire
  • Carl Friedrich Freiherr von Weizsäcker

    né le 28 juin 1912 à Kiel, physicien et philosophe allemand.

    Il est le fils de Ernst von Weizsacker et de Marianna von Weiszacker, frère de Richard Von Weiszacker (élu en 1994 le sixième Président de la République Fédérale Allemande).

    La formation

    De 1929 à 1933 il étudie la Physique, l'Astronomie et les Mathématiques à Berlin, Göttingen et Leipzig, auprès de Werner Heisenberg, Friedrich Hund (son examinateur et Niels Bohr. Ses premiers travaux sont consacrés à l'énergie interne du noyau atomique (Principe de Bethe Weizsacker, modèle en "larmes" de 1935) ainsi qu'aux processus internes des noyaux atomiques et de l'énergie interne des étoiles (Cycle de Bethe-Weizsacker , 1937-1938)

    Seconde guerre mondiale

    Au commencement de la seconde guerre mondiale les influences politiques du temps le poussent à étudier la fission de l'uranium avec Heisenberg et Otto Hahn. Weiszacker établit alors qu'au delà de toutes possibilité, la Bombe Atomique est possible et élabore une théorie de la Bombe au Plutonium.

    A cause de pressions politiques ou - "d'une faveur divine" , sans entrer au "bureau des armes" de l'armée, il est retiré du programme militaire au printemps 1942, et il enseigne la physique théorique à l'université de Strasbourg.

    Après la guerre

    Après la guerre il met de plus en plus en avant la question de la responsabilité et de l'éthique dans les sciences naturelles et met son engagement politique au premier plan.

    Quand en 1956 , l'armée de la République Fédérale devait être équipées d'armes atomiques tactiques , avec Otto Hahn et d'autres chercheurs nucléaires  ilélabore le "manifeste des 18 de Goettingen".

    La crise éclate en 1957 avec l'exigence d'une renonciation volontaire de la République à la possession de l'arme, ce qui se fait dans l'euphorie et avec un grand éclat politique.

    Ce débat avait été laissé sciemment ouvert par le Ministre de la Défense de l'époque Franz Joseph Strauss.

    Du physicien au philosophe

    Du physicien au philosophe , il s'est transformé de plus en plus pendant la guerre froide en "chercheur de paix".

    De sa chaire philosophique à Hambourg, il organisé ses pensées allant de " l'unité de la nature" (titres de livre) à "l'origine sociale et biologique de l'homme" à partir de 1957.

    Il conduisait en même temps un centre de recherches pour combattre la guerre et la malnutrition dans le monde et a été chargé de quelques années plus tard de la présidence du conseil d'administration du service de développement allemand.

    Les années 1970..

    Le malaise philosophique de Weizsaecker grandissait à l'approche d'une "politique intérieure mondiale". Il a culminé en 1970 avec la fondation de l'Institut Max Planck , pour étudier les conditions de vie du monde, d'un point de vue scientifique et technique , oeuvre qu'il aconduite avec le philosphe Juergen Habermas.

    Des thèmes comme le danger d'une guerre nucléaire, la destruction de l'envirionnement ou le conflit Nord-Sud étaient destinés à un plus large public que celui du centre de recherche.

    La retraite ?

    Cela a changé après sa mise à la retraite en 1980. Comme comme voyageur et auteur représentatif " d'un pacifisme radical comme seul le chrétien peut l'être" il appelle à des réunions et arrange des réunions dans de nombreux pays sur le thème "discerner les temps". Afin de combattre les égoïsmes et les cultures conflictuelles.

    ...

    Dans les années quatre-vingt-dix, il s'est attelé principalement à son principal travail philosophique "le temps et le savoir".

    Ses activités après la guerre reflètent sa philosophie de l'unité de la perception et de l'action.

    La science et la morale politique sont (entremêlées) à son avis à l'âge de la bombe atomique, de l'ingénierie de l'information et des manipulations génétiques. Les deux reposent pour lui "sur une source d'expérience de nature religieuse", qu'il relie à la conscience des frontières de l'individu:

    "Espoir je n'ai toutefois pas d'optimisme à t'offrir".

    Un de ses derniers travaux et et plus compréhensibles porte le titre "changement de conscience."

    En 1957 il reçoit la médaille Max Planck et en 1963 reçoit "Le prix des libraires berlinois pour la paix". Carl Friedrich von Weizsäcker est aussi "Responsable" (en français ont dirait "commandeur"? ) de l'ordre Pour le Mérite.

    En 1979 Weizsacker a refusé la candidature , proposée par Willy Brandt à la présidence de la République Fédérale, son frère Richard devint président de 1984 à 1994.Source Wikipedia (version originale)

    http://de.wikipedia.org/wiki/Carl_Friedrich_von_Weizsacker

     (ndt : quelques scories ont pu être laissées, je les corrigerai sans aucun problème)


    1 commentaire



    Suivre le flux RSS des articles
    Suivre le flux RSS des commentaires